Traumatismes


Anti-dépresseurs et psychothérapie

Aider à diminuer les antidépresseurs avec psychothérapie pour un mieux-être

La dépression n’est pas un état de l’humeur, une baisse de moral mais une vraie pathologie que seul un medecin peut diagnostiquer. Le corps médical est unanime sur le fait qu’un traitement « chimique » (médicaments) est indispensable dans la majorité des cas de dépression nerveuse. Quand le patient « remonte la pente » l’accompagnement du thérapeute est indispensable. Il permet de d’identifier les mécanismes qui ont pu amener à la depression et de mettre en place des solutions pour éviter la rechute.

Les pervers manipulateurs


Beaucoup connaissent un pervers manipulateur sans le savoir, ou en ont rencontré dans leur vie familiale, sociale ou professionnelle.
Le propre de ce profil de personnalité (pathologique) est d’aliéner et détruire sa proie, sans avoir l’air d’y toucher. Comme le pervers manipulateur cache subtilement son vrai visage, de nombreuses personnes arrivent en thérapie complètement dévastées par ce type d’individu (homme ou femme d’ailleurs), sans savoir qu’elles en sont victimes.
Le pervers restera pervers. La seule voie durable et réparatrice sera la psychothérapie qui permettra à la victime de rebâtir son estime, rétablir sa confiance, et se reconstruire en gardant à distance toute personne toxique.

L’école : des traumatismes non exprimés


L’école est souvent le premier lieu de socialisation des enfants. C’est aussi là que se vivent des traumatismes qui laisseront des traces, quelques fois indélébiles, dans la psyché des adultes. En cause le manque d’écoute de l’environement familial ou scolaire de l’enfant mais aussi l’incapacité de l’enfant à verbaliser ses ressentis. Le thérapeute pourra déprogrammer des conditionnement acquis que le patient soit adulte ou encore dans l’adolescence.