Emotions


Peurs & Phobies

Peurs, phobies, troubles anxieux, souffrances psychiques et physiques.

La peur n’est pas une sensation néfaste car elle fait partie de nos mécanismes primitifs et qu’à ce titre elle est nécessaire dans bien des cas. Derrière le mot peur se trouvent beaucoup de concepts avec des sensibilités différentes comme les phobies, l’anxiété, la timidité pour n’en citer que quelques-uns. Mon rôle de thérapeute est d’aider le patient à identifier ses peurs concrètes, conscientiser ses peurs irrationnelles pour les dépasser pour s’affranchir des limites crées dans tous les domaines de vie concernés.
Les axes thérapeutiques seront mis en oeuvre avec pertinence en fonction de l’histoire personnelle de chacun. Cette démarche permet de re-programmer les perceptions pour rétablir une relation cohérente entre les capacités de l’individu et sa représentation du monde extérieur pour retrouver un fonctionnement équilibré.

La dépendance affective ou l’enfer des relations destructrices

Un coeur brisé. Fini les manipulateurs. Retrouver son estime et sa confiance en soi.

Avec la dépendance affective, la dépendance à l’autre, on touche ce qu’il y a de plus aliénant dans le fonctionnement humain.
Si vous pensez que votre bonheur et votre équilibre dépendent d’abord des autres, vous êtes peut être un dépendant affectif qui s’ignore.
La dépendance affective est une addiction sans substance aux conséquences parfois aussi tragiques que les drogues. Elle doit être comprise et appréhendée comme telle afin d’être démantelée, et permettre à la personne qui en souffre de regagner sa liberté et son autonomie, nécessaires pour retrouver son équilibre.

L’école : des traumatismes non exprimés


L’école est souvent le premier lieu de socialisation des enfants. C’est aussi là que se vivent des traumatismes qui laisseront des traces, quelques fois indélébiles, dans la psyché des adultes. En cause le manque d’écoute de l’environement familial ou scolaire de l’enfant mais aussi l’incapacité de l’enfant à verbaliser ses ressentis. Le thérapeute pourra déprogrammer des conditionnement acquis que le patient soit adulte ou encore dans l’adolescence.